une_proposition_christinajonsson

En ouverture des fêtes de fin d’année, TOPIC invite Christina Joensson pour un repas-exposition performatif placé sous le signe d’une trinité issue de la cosmogonie de l’artiste, comme elle l’explique elle-même :

A partir de réflexions intimistes sur le qui et le comment du modus operandi, je me suis doutée que je (Christina) n’étais peut-être pas toute seule durant mes réflexions et déambulations. En effet, dés que j’ai identifié mon partenaire intime le plus courant (Christian), j’ai ensuite intercepté une autre présence, plus subtile, presque volatile et pourtant de poids, que je nomme… Christ.

Alors c’est le bordel, le bunga-bunga, la confusion totale… !

Des jus et des liquides éjaculent partout, de plusieurs couleurs et de plusieurs épaisseurs. Entre Christ, Christian et Christina, il se déploie une sorte de bataille de taille dans laquelle on peine à discerner qui jouit de quoi.

Donc pour y remédier un peu, on s’était dit qu’il était l’heure de faire un peu de l’ordre et ça, – ça donne évidement de la Soupe!

Ensuite, fidèle aux traditions, le « FuckUp le Cake » est devenu un classique incontournable !

http://topic.to/topic/

Une proposition de Christina Jonsson à l’espace Topic, Genève, 2016

 

 

 

 

christina-jonsson-je-vais-tejaculer-dans-la-bouche-serpilliere-detail-capture-decran

 

agitation-de-la-prostate-feminine-vue-partielle-capture-decran

“Histoire de l’éjaculation féminine”(2015) , broderies sur serpillières

 

A travers études, mises en scène et réalisations plastiques, des réflexions se portent sur la place que prend (ou ne prend pas) l’image du plaisir féminin dans les sphères publiques et privées.

Ce genre de propos / Cela provient de la prostate / Du plaisir “comme il faut” /…Une sexualité normale ! /“Je vais t’éjaculer dans la bouche” des filles disent /

-Mais alors, qui passe la serpillière ?

 

 

http://www.saint-valentin.biz/agitation-de-la-prostate-feminine/